• Jodie

Mon parcours de belle grosse

Mis à jour : 3 janv. 2019


Bonjour les amis ! Je voulais rédiger un article sur la confiance en soi. Mais j'aimerais vous parler d'abord de mon parcours en tant que grosse. Pourquoi je sépare ça en deux ? Tout simplement parce que nous avons tous un manque de confiance en nous par rapport à certains sujets. Moi, c'était par rapport à mon corps. Ici, je vais vous raconter de comment de "victime" de cette société où la beauté n'est censée être que sur papier glacé, j'ai commencé à accepter mon corps. Mon cheminement de grosse complexée, à grosse bien dans ses baskets. Je tiens à préciser que cet article n'est pas de la propagande ! Je partage mon expérience de vie en tant que grosse. Et si vous devez perdre du poids pour des raisons médicales, je vous y encourage fortement ! Pour moi, il n'y pas de belle ni de moche personne. Pour moi, tout est question de goût et de ressenti. Je pensais que je ne pourrai jamais trouver de chéri. Car j'étais grosse. Et que comme j'étais grosse et bien j'étais forcément moche. Et parce que j'étais moche... Je ne trouverais personne.  Pourquoi je me trouvais moche ? Parce qu'un membre proche de ma famille me disait que j'étais grosse. Et que les hommes n'aimaient pas ça ! Ma grand-mère maternelle et ma mère étaient très ronde aussi. Et n'avaient pas une bonne estime de leur corps. Et fatalement, quand un enfant voit un parent qui lui ressemble. Et que ce parent n'a pas une bonne estime de lui... ça joue. Car oui, les enfants prennent exemple et transfèrent sur leurs parents. C'est logique. Mais pourtant ma maman et ma grand-mère me le disaient que j'étais jolie ! Que je trouverai quelqu'un ! 

Les insultes ont commencés en 2e primaire, vers l'âge de 7 ans. Grosse vache ! Baleine bleue ! Sale grosse ! Et le pire... C'était le jeudi. Dans l'école où j'étais, le jeudi était le jour des frites. "Hey! Jodie ! Jeudi !!! C'est ton jour aujourd'hui ! C'est le jour des frites !" (Oui! Même avec mon prénom, j'en ai bien bouffé. Du coup, je déteste qu'on me fasse cette blague. Des adultes qui ne me connaissent pas, pensent être drôle en me la faisant encore à l'heure actuelle. Mais ils me saoulent juste. Et je le leur dis clairement.) Les insultes ont continuées jusqu'à environ l'âge de mes 13 ans pour se changer en actes discriminatoires. Ça allait des filles de ma classe à ma prof de gym. Tout en entendant toujours de temps en temps ce membre de ma famille " me donner des conseils" sur ce que les garçons aimaient ou pas.

J'avais environ 16 ans quand j'ai eu mon 1er petit copain. J'étais moins ronde que maintenant. Il me surnommait affectueusement "Ma Déesse". Nous sommes resté à peu près deux mois et demi ensemble. Il m'a quitté car il se cherchait encore et n'était pas sur de ses sentiments. Il m'a recontacté 5 ans plus tard car il regrettait d'avoir mis fin à notre relation. Après j'ai eu plusieurs petits copains. J'ai eu 2 relations qui ont duré deux ans. Les deux se sont bien passé au début. Chaque fois, j'étais considéré comme une belle ronde... Mais au bout de plus d'un an et demi, à chaque fois, je commençais à entendre des remarques sur mon poids. Mon 1er ex: "Ne mets pas des t-shirts si court ! On voit tes fesses et ça te fait des fesses comme une manne à linge !" Le 2ème : "Tu es jolie... Mais c'est vrai que tu as des grosses cuisses quand même !" Les abrutis. Comme si eux étaient parfait! Et à aucun moment je ne leur ai fait de remarque sur leur apparence. Car je les aimais comme ils étaient. J'ai rencontré mon homme à l'âge de 21 ans. J'étais encore fort complexée à cette époque. Mais j'avais développé un esprit critique qui me permettait de faire davantage la part des choses. Et disons que mon homme entrait tout à fait dans la norme. Ni trop gros, ni trop mince et légèrement musclé à cause de son métier de maçon. Au départ, je me disais que je ne méritais pas un homme aussi beau ! Et j'avais tord ! Oui ! Il m'est arrivé de sortir avec des gars que je trouvais moche mais qui avait un petit quelque chose en eux. (Le 1er qui trouvait mon cul comme une manne à linge notamment !) Et j'estime que mon homme est un homme super. Il n'hésitait pas à me rassurer sur le fait qu'il me trouvait à son goût. (et toujours maintenant d'ailleurs même si j'ai pris environ 25 kg en 8 ans). Et sachez les filles que ce n'est pas parce qu'un homme ne vous complimente pas qu'il ne vous trouve pas à son goût ! Peu de temps après m'être mise en couple avec mon homme, je trouvais mon 1er job de vendeuse dans le prêt-à-porter ! Un magasin multi-marque. La gérante était comment dire... Bon... On va évité la langue de bois. Appelons un chat... un chat ! C'était une connasse ! J'avais droit à des réflexions sur mon poids ! Que je mangeais surement trop ! "Oui Jodie ! Moi ! Je mange une demi pomme à midi et j'ai assez !" Ne voyez rien de méchant à ce que je vais dire. Je décris juste... Cette gérante qui me faisait une remarque, elle était maigre. Je ne me moque nullement d'elle. Mais elle avait l'air limite malade. Et je ne serai pas surprise d'apprendre qu'elle était anorexique. Bien sur, j'ai essayé de faire des régimes. Régimes qui fonctionnaient. Mais pas un truc de ouf. Si bien que je tirais vite la gueule et devenait assez déprimée. J'ai démissionné au bout d'environ 8 mois. J'ai ensuite trouvé mon 2ème job de vendeuse dans le prêt-à-porter. Je bossais (et bosse toujours) pour une société qui a 2 marques. Une marque pour les dames qui ont une taille entre 36 et 46. Et une autre pour les tailles 44 à 54.  J'ai d'abord bossé pour les grandes tailles. Et d'ailleurs on m'a engagé pour ça !!! Parce que selon les dires de mes collègues: "Tu es vraiment jolie ! Une vraie poupée !" Donc oui ! J'ai décroché un CDD grâce à ce qui est vu par notre société comme un défaut ! Ce n'est pas fabuleux ?! Et comme j'ai été pas mal comme vendeuse j'ai même eu mon CDI environ 2 ans plus tard. Et je bosse encore actuellement pour cette entreprise.

J'ai donc préféré écouter ces personnes qui m'apprécient vraiment. Qui n'ont pas peur de me dire le négatif comme le positif. C'est comme ça que j'ai évolué au départ ! Maintenant, je tiens juste compte de mon avis et peut-être un peu celui de mon homme. Parce qu'en 7 ans de vie commune il m'a toujours respectée et a toujours été franc et honnête.

Voici donc quelques conseils qui vous permettront de vous sentir mieux dans votre peau : - Arrêter de vous comparer ! : Nous avons tous des origines différentes ! Tous un métabolisme différent ! Certains corps éliminent la graisse de façon plus ou moins facilement ou pas.   - Prenez soin de vous ! : Ce n'est pas parce que vous vous trouvez moche que vous devez abandonner votre corps. Faites des petites choses qui peuvent faire que vous vous sentez bien. Détendez-vous dans un bon bain. Maquillez-vous ! Taillez votre barbe d'une façon qui vous plaît ! Ou encore coiffez-vous d'une façon qui va bien avec la forme de votre visage. (J'essaie que mes conseils s'adaptent à tous !) N'hésitez pas à faire appel à des professionnels pour vous aider et vous conseiller. Ce petit investissement peut franchement vous aider. - Achetez des vêtements à votre taille : On évite le : "J'achète ce jeans ! ça sera mon objectif pour perdre du poids !!!" Car sitôt que vous serez sorti du magasin, vous aurez oublié. Si jamais vous ne savez pas, demandez aux vendeuses. Elles sont là pour vous aider. (Il faut aussi faire attention où vous demandez, car certaines vendeuses sont prête à tout et n'importe quoi pour vendre. Si vous vous rendez dans une boutique que vous ne connaissez pas, n'hésitez pas à y aller avec une amie de confiance. Donc une amie qui ne vous juge pas sur votre poids et qui est franche et honnête avec vous.) - N'écoutez pas les magazines et autre truc du merde qui vous diront de changer votre corps pour être beau/belle! : J'ai commencé à consulter les sites de mariage. J'en ai trouvé un que j'ai abandonné aussitôt car il disait: "Prenez soin de vous ! Perdez du poids avant votre mariage !"  J'ai trouvé ça grossophobe et ridicule ! (D'ailleurs je les ai contacté pour leur faire part de mon mécontentement et dire que je trouvais ça particulièrement grossophobe et stupide.) Si mon homme se marie c'est avec moi ! Avec moi ! Pas avec une Jodie trafiqué !  Je mets d'ailleurs ici une vidéo que j'ai vraiment adoré ! Cette vidéo parle de l'hypocrisie que certains magazines ont envers le publique féminin rond.


Voilà, j'espère que ce petit article aura aidé certains. Il n'y a pas de beau ou de laid corps. Il n'y a que des êtres humains qui sont plus sensible à l'apparence de certains autres êtres humains. Je vous mets en lien ici les pages facebook de trois modèles rondes que je suis et qui m'ont aidé dans le parcours de l'acception et l'amour de mon corps.

Tess HollidayRuby RoxxVelvet d'Amour #FatShaming #ConfianceEnSoi #BodyShaming #gros #grosse #grossophobie

0 vue

Soutiens mon travail 

en me faisant un don 

gratuit via Utip !

utip.png
  • Icône sociale YouTube
  • 580b57fcd9996e24bc43c540
  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale
  • Icône social Instagram
  • utip1
  • 81FPUGks40L